AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
DERNIÈRE LIGNE DROITE POUR CEUX N'AYANT PAS RÉPONDU AU RECENSEMENT. PLUS QU'UNE SEMAINE AVANT LA SUPPRESSION DÉFINITIVE.

Partagez | 
 

 Dance Dance ~ Fall Out Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

~ Little new member. Be nice with me.

avatar

Abby I. Kay



Date d'inscription : 05/07/2010
Messages : 41
Humeur : Déprimée
Chanson du moment : Just Like the First Time
Etudes/Job : Surveillante






MessageSujet: Dance Dance ~ Fall Out Boy    Lun 26 Juil - 23:34

...


    Je faisais le tour de l'école, comme tous les soirs depuis un peu plus d'un mois. J'avais pris pour habitude de le faire lorsqu'une nuit j'avais surpris des élèves fumant sous les escaliers. Je n'avais pas dénoncé qui que ce soit à la directrice, mais ils m'avaient promis de ne pas recommencer. JE n'avais pas confiance en eux, et je me méfiais à présent, c'est pourquoi je faisais le tour de l'école une fois la nuit tombée. Le repars était pris tôt dans cette école, il était à peine huit heure lorsque j'entamais mon tour et à présent cela faisait bien une heure que je tournais en rond dans les couloirs immenses, et les trois étages. Je n'avais croisé aucun rebelle. Nous étions en milieu de semaine, et la majorité des élèves - ayant pris le rythme des cours - ne prenaient pas le risque de se coucher tard et d'avoir du mal à se lever le lendemain. C'est pourquoi je n'eus bien à lever la voix ou à me battre avec un élève récalcitrant ce soir. Mais je ne devais pas crier victoire trop vite.
    J'entrais dans les salles de cours, à présent, je me trouvais devant la salle de danse, et je ne pus résister à l'envie d'y entrer, saluant la femme de ménage qui terminait de nettoyer les vitres. Je lui souris, elle me le rendit. Elle était habituée à me voir rentrer dans cette pièce, et ne m'en tenait jamais rigueur. En général elle finissait son travail et me demandait de fermer la porte en sortant. Ce qu'elle fit encore ce soir :

    J'ai terminé Miss Kay. N'oubliez pas de fermer lorsque vous aurez fini. Bonne soirée.
    ~ Bonne soirée. Reposez vous bien.

    Elle ferma la porte, et je remarquais alors qu'elle avait oublié de fermer la sono, et de ranger les CDs. J'aurais pu la rappeler, alors que je la voyais s'éloigner doucement dans les couloirs, j'aurais pu les ranger moi-même et sortir ensuite. J'aurais pu faire énormément de choses, faire mine de ne pas avoir remarquer, et sortir le plus vite possible. Mais assaillit par des souvenirs lointains et blessants, je regardais un instant cette sono, et ce CD hors de sa boite. Et je m'en approchais, attirée, inévitablement. Je le pris, le mis dans le lecteur, et le son empli la pièce, me renvoyant à des souvenirs agréables, et violents. La dernière représentation de danse de rue que j'avais faite avec un groupe formé dans mon école alors, c'était faite sur cette musique.

    Je me souvenais de chaque pas, délire, envie. Des applaudissements, des rires des passants, des yeux ahuris, et des bouches ouvertes, la stupéfaction des enfants. La fierté des parents et des professeurs. L'amusement et le ravissements de ces inconnus. Et la passion qui habitait chacun de nous quand nous dansions. Mon corps se mit en mouvement, seul, sans que je ne pus rien faire. Je revivais ces instants, dans le métro, à New-york. Les masques sur le visages. Il n'y avait plus de fils à papa, de riche héritiés, d'enfants des rues. Il n'y avait plus que les danseurs de break dance. Il n'y avait que la danse. Je retrouvais mes marques, et ne m'inquiétais pas de l'élancement que je sentis dans le genou. Je me souvenais des cris de surprise, et de la révélation soudaine qui tentait le visage sceptique de joie. Je dansais de nouveau.

    Mais mon corps était brisé, alors que je descendais au sol pour des figures complexes qui me revenaient en mémoire, je sentis ma jambe se casser sous mon poids. Un cris sortie de mon corps, la douleur m'étreignit. Je tombais, encore. La souffrance revenait, furibonde. J'étais pars terre, en larmes, et la musique me sembla assourdissante. Je me souvenais alors, et ce souvenir me fit plus mal encore que la douleur physique. Je ne pouvais plus danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dance Dance ~ Fall Out Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celebritah . :: Celebritah ~ Académie :: Second Floor :: salle de danse-