AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
DERNIÈRE LIGNE DROITE POUR CEUX N'AYANT PAS RÉPONDU AU RECENSEMENT. PLUS QU'UNE SEMAINE AVANT LA SUPPRESSION DÉFINITIVE.

Partagez | 
 

 Sing a Song !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

    1st ▬ ROCK just my inspiration


avatar

Liam C. Owen



Date d'inscription : 30/06/2010
Messages : 105
Humeur : Tout à fait merveilleuse
Chanson du moment : What's This ? ~ Fall Out Boy
Etudes/Job : Musique / Chant / Théâtre




My dear character .
Âge du perso: 17 ans
My little world. My Links.:
Disponibilité de RP: Oui



MessageSujet: Sing a Song !   Ven 2 Juil - 11:41

    Il y a probablement beaucoup de raisons qui auraient pu pousser un jeune des quartiers comme moi, à se jeter aussi servilement dans la gueule du loup. Certes, lorsque nous avions grandi auprès des junkis et des prostituées, il y avait peu de choses faites dans le beau monde qui pourraient être susceptible de nous effrayer. Une simple lettre, étrangement envoyé, dans un école d'art de Londres, à seulement deux des élèves résidents, ce n'était pas vraiment ce que je pourrais nommer d'effrayant. Excitant serait bien mieux choisi à mon sens, mais ce n'était pas l'avis de ma dulcinée. Si je m'étais écouté, je serais parti sans plus de préalable, et sans demander mon reste. Tant qu'elle aurait consenti à venir avec moi. Malgré cette aptitude que j'avais à me détacher de tout sur un coup de tête, je ne pouvais me résoudre à la quitter pour vivre de musique dans un endroit plus reculer que Londres. Rien à part elle ne me retenait, ma famille était déjà partie, et je n'avais aucune envie de me rapprocher physiquement de mon père, qui, je le savais, était entre de bonnes mains. Loin de moi l'idée de ne plus jamais parler à mon paternel, nous avions d'excellents rapports, et je ne doutais pas que ce fut toujours le cas. Cependant, je lui parlais rarement depuis que j'avais « retrouvé le chemin de la lumière et de la raison ». Autant vous dire qu'il en fut aussi soulagé que mes soeurs ainées. Tous s'inquiétaient pour moi à une époque où je vivais ma rébellions adolescente. Violente, certes, mais nécessaire.

    Ne parlons pas des mauvais souvenirs voulez-vous. JE préfère m'intéresser à ce présent glorieux qui se dessine. Donc, comme je l'énonçais tantôt, j'aurais pu venir ici sur un simple coup de tête, mais ma Lilith avait décidé d'effectuer quelques rechercher sur l'école que nous devions intégrer plus tard, afin de s'assurer qu'il n'y avait aucun risque à quitter le confort de notre école de Londres. Nous ne nous y plaisions plus, en outre, et le niveau ne nous semblait plus aussi élevé qu'à notre arrivé. Si nous n'avions pas reçu cette lettre, j'étais persuadé que nous aurions tenté l'entrée dans d'autres école du monde : New York, San Fransisco, Paris, Moscou, et pourquoi pas Berlin. Les écoles de musiques, ce n'est pas vraiment ce qui manquaient, mais celle-ci semblait être une opportunité fantastique qui ne se présenterait pas deux fois. L'expression « trop beau pour être vrai » me vint, c'est évident, mais pas assez pour me contraindre à penser que nous devions foncer. La Finlande s'ouvrait à nous. Après s'être rassurée, nous avions finalement pris nos billets pour nous diriger vers notre avenir.


***


    Je n'aurais pu imaginer que le bâtiment fut plus majestueux encore. Je ne pensais pas même avoir imaginé quoi que ce soit à ce sujet, et c'est en cela que j'expliquais mon étonnement fort impressionné une fois que nous entrions dans l'école. Je restais couic un instant, au milieu d'une salle bondée d'élève déjà arrivés à destination. La guitare sur le dos, le violon au sol, et ma valise à mes pieds, il me semblait soudainement être si insignifiant dans cette monstruosité que je m'y plus. Depuis longtemps je n'étais pas arrivée dans un monde aussi grandiose, qui offrait tant de divertissements, et de possibilités. J'observais les élèves qui semblaient tous si différents, et si pressé, heureux d'être ainsi sous l'emprise de la passion d'une passion violente. Enfin, nous pouvions vivre pour notre art, et nous donner dans l'activité de notre perfectionnement. J'en souriais, m'en délectais d'avance, et je n'eus plus que pour envie que de me jeter dans les cours et les devoirs à rendre. Dans cette spirale infernale des études qui me répugnait tant à une époque, et qui aujourd'hui m'attirait. Je n'avais jamais été un élève assidu, mais j'avais de bonne note, tant que ce que je faisais me passionné, me plaisait.

    Cela expliquait le fait que je sache jouer de trois instruments. Le piano était un passe-temps, pour me détendre et me perdre dans la mélancolie de mon passé glorieux. LA guitare était un échappatoire, je le maitrisais bien, et je me sentais bien plus à l'aise avec ma « gratte » que sur un banc de piano aujourd'hui. De plus, je composais avec ma guitare, des chansons avec ma jolie petite amie, depuis quelques temps déjà. Et enfin, j'avais mon petit violon. Je n'étais pas un bon musicien, mais je faisais tout pour arriver à être le meilleur. J'avais la rage, l'envie de tout donner pour y parvenir. J'avais envie d'être meilleur, enfin.

    Je voulais devenir quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sing a Song !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celebritah . :: Celebritah ~ Académie :: Ground Floor :: hall-