AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
DERNIÈRE LIGNE DROITE POUR CEUX N'AYANT PAS RÉPONDU AU RECENSEMENT. PLUS QU'UNE SEMAINE AVANT LA SUPPRESSION DÉFINITIVE.

Partagez | 
 

 Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

~ Administrateur

avatar

Charly A. Thomson



Date d'inscription : 10/04/2010
Messages : 47
Humeur : Normale
Etudes/Job : Professeur de Littérature




My dear character .
Âge du perso: 34 ans
My little world. My Links.:
Disponibilité de RP: Oui



MessageSujet: Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|   Dim 11 Avr - 0:18

Charly A. Thomson

(c) livejournal
feat; Ashton Kutcher


34 ans - Etats-Unis, Washington

{Professeur de Littérature}

moqueur - prétentieux - séducteur - curieux - manipulateur - impatient


    Son histoire : J'ai mis longtemps avant de comprendre la raison pour laquelle ma mère avait pris la peine de me mettre au monde. Est-ce qu'il y avait un but à atteindre, devais-je vivre sans rien dire, mon destin était-il déjà tracé ? Des conneries. Tout cela n'était que des conneries. Très tôt je décidai que ma vie serait loin d'être banale et que moi seul serait le maître des tâches qu'il me fallait accomplir. Je m'étais fait une idée précise de mon avenir et je suis aujourd'hui satisfait de voir que la majorité de mes critères sont présents dans ma vie actuelle. Fils aîné, mes parents étaient là lorsque j'en avait besoin. Cependant je n'ai jamais énormément participé à notre vie de famille. Malgré le luxe qui m'était offert, je préférais quitter le foyer familiale le matin pour revenir tard le soir. J'ai ainsi pris l'habitude de me débrouiller seul et fît rapidement preuve de maturité. En plus d'un niveau scolaire très correct, je m'étais découvert une passion pour l'écriture et les romans. Chaque jour je partais à la découverte de nouvelles histoires dans lesquelles je pouvais m'identifier au héros. Certaines de ces histoires ont influencées l'homme que je suis devenu. Mes parents voyaient bien que je m'en foutais d'être près d'eux ou pas, et c'est ainsi qu'ils décidèrent de m'envoyer dans une académie d'arts à Helsinki. J'avais seulement seize ans, et ma première réaction fût plutôt négative. Me retrouver dans une école d'arts ne faisait pas partit de mes projets, je trouvais cela has-been et craignait de me retrouver entouré de filles au talent fou ou de mecs à l'allure complètement délurée. De plus, je ne trouvais pas nécessaire de partir si loin pour étudier la littérature. Pour la première fois, mes parents ne me laissèrent pas le choix; je pris l'avion en direction de ce pays que je ne connaissait pas, sans savoir dans combien de temps je retrouverai ma ville natale. Presque cinq ans ce sont écoulés avant que l'académie ferma ses portes de manière inattendue, et surtout de la manière la plus mystérieuse qu'il soit. Tous les étudiants furent renvoyés dans leurs pays et je ne revis aucun d'entre eux. Je savais que ces années resteraient gravées en ma mémoire durant la totalité de ma vie.

    J'avais alors vingt-et-un ans lorsque je remis les pieds à Washington. Je fis le choix de ne pas prévenir mes parents concernant mon retour, car durant ces cinq années ils avaient à peine cherché à avoir de mes nouvelles. Ma vie d'adulte commençait enfin; je louai un appartement dans le plus beau quartier de la ville et profitai de l'absence de l'autorité parentale pour profiter de ma jeunesse et de la fin inattendue de mes études. J'enchaînais les soirées, les journées entre amis et les conquêtes. Je ne me privais de rien et m'offrais ce dont je rêvais. Les années passèrent et je fus rapidement à court d'argent malgré tout ce que mes parents avaient déposé sur mon compte avant mon départ. Désirant ne pas tomber dans la pauvreté et la débauche, je me repris difficilement en mains et trouvai un boulot dans une bibliothèque. Je donnais des cours à des étudiants et usais de mon savoir pour gagner ma vie. Cela me convenait, et je vous avoue que ce mode de vie n'était pas désagréable. Cependant je me lassai rapidement, le train-train quotidien m'ennuyait et j'espérais trouver un moyen d'ajouter de l'ambiance et de l'action dans ma vie. C'est alors que je reçus la lettre de Celebritah, à la fois étonné et ému de voir l'académie ré-ouvrir ses portes. Je n'hésitai pas une seconde et quittai pour la seconde fois les Etats-Unis, en direction d'Helsinki.


    Sa réaction face à la disparition d'E.Worstshein :
    Elisabeth Worstshein avait des problèmes. À l'époque où j'étudiais à Celebritah, toute l'académie était au courant. Il nous arrivait de l'entendre hurler en pleine nuit, de parler seule dans les couloirs, de s'adresser à quelqu'un qui n'existait pas... Malgré sa gentillesse envers les élèves, nous avions pris l'habitude de l'éviter. Tous se méfiaient de ses moindres gestes. Les plus courageux s'aventuraient dans son dortoir, espérant y trouver des explications, des indices sur cette paranoïa. Et j'en faisait partit. Nous étions très peu, majoritairement des garçons, et nous prenions plaisir à fouiller ses placards, à la suivre lorsqu'elle se levait dans la nuit. Jamais personne ne remarqua nos recherches. Cependant la directrice ne nous regardait pas de la même façon que les autres étudiants, elle avait tendance à nous fixer, comme si elle voulait nous faire comprendre à travers un regard que nous devions arrêter nos recherches. Nous n'avons pas arrêter, mais nous n'avons jamais rien trouvé. Son effort pour paraître normale fût soudainement détruit par sa propre disparition. Suicide, enlèvement, meurtre ? Personne ne le savait et sûrement personne ne le saura.
    Aujourd'hui, rien ne m'effraie. Je ferais en sorte de ne pas évoquer son nom et je mentirais à quiconque me posera des questions. Je serais sûrement tenté de reprendre mes vieilles recherches et de m'intéresser au cas de la nouvelle directrice. Je suis de retour à Celebritah, et je compte bien usé de mon ancienneté.



    Vous, derrière votre ordinateur :
    Prénom / Pseudo : Laureen
    Âge : 15 ans
    Sexe : Féminin Wink
    Où avez-vous connu Celebritah ? Pub Rpg Design


Dernière édition par Charly A. Thomson le Ven 18 Juin - 13:21, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

1st - nice and rock'n'roll

avatar

Joyce L. Harley



Date d'inscription : 09/04/2010
Messages : 706
Humeur : Déjanté
Chanson du moment : Miss New-York - The Brendan Hines & co.
Etudes/Job : Etudiante à Celebritah




My dear character .
Âge du perso: 16
My little world. My Links.:
Disponibilité de RP: Oui



MessageSujet: Re: Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|   Dim 11 Avr - 0:35

Bienvenue, j'étais sûr que t'étais du staff (en même temps Noah me l'a dit ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Administrateur

avatar

Charly A. Thomson



Date d'inscription : 10/04/2010
Messages : 47
Humeur : Normale
Etudes/Job : Professeur de Littérature




My dear character .
Âge du perso: 34 ans
My little world. My Links.:
Disponibilité de RP: Oui



MessageSujet: Re: Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|   Dim 11 Avr - 1:10

Merci beaucoup ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Administrateur

avatar

Charly A. Thomson



Date d'inscription : 10/04/2010
Messages : 47
Humeur : Normale
Etudes/Job : Professeur de Littérature




My dear character .
Âge du perso: 34 ans
My little world. My Links.:
Disponibilité de RP: Oui



MessageSujet: Re: Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|   Sam 8 Mai - 20:09

Terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Charly A. Thomson ~ I don't want you to know me |UC|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celebritah . :: Welcome in your nightmares dear :: my lamb, have the politeness to say who you are :: congratulations, you're welcome-